La stéréoscopie

 

C'est en 1838 que Sir Charles Wheatstone présente le premier stéréoscope permettant de visionner deux dessins d'un même objet sous des perspectives légèrement différentes. Un de ces instruments figurait en 1851 à l'exposition universelle de Londres où il attira l'attention de la reine Victoria.

L'engouement sera immédiat et la stéréoscopie sera à l'origine d'un marché colossal, tant d'images que d'appareils ou de visionneuses.

En 1854, La London Stereoscopic company affichait comme slogan "Pas un foyer sans stéréoscope" et proposait un catalogue de plus de 10000 vues dés 1856.

Paris. La constuction du métro.

 

Un peu de technique

Les vues stéréoscopiques présentent un relief qui est obtenu par la vision simultanée de deux images, l'une destinée à l'oeil droit, l'autre à l'oeil gauche. C'est pour cela que les appareils stéréoscopiques comportent en général deux objectifs permettant de prendre simultanément deux vues. Ces objectifs sont en moyenne écartés l'un de l'autre de 65 mm ce qui correspond à l'écartement normal des deux yeux.

La superposition de ces deux images, à l'aide d'un stéréoscope, produit un relief et une perspective qui donnent l'impression exacte de la vision naturelle.

 

Les Appareils

Presque tous les types d'appareils photo ont eu une version stéréoscopique

Les vues ont longtemps été sur plaque de verre puis sur film. Il y a eu une multitude de format de plaques en verre, du 9x18 cm au 45x107 mm. Du même fait les tailles des appareils peuvent être très différentes:

45x107 mm

6x13 cm
9x18 cm

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jumelle
Box
Chambre
Miniature
Klapp